PRESENTATION

Notre association loi 1901, sous l'appellation "Sanshin-Kan France" créée en 2015, Ecole Traditionnelle de Karaté Motobu-Ha Shito-Ryu et de Self-Défense-Pratique Tamas WEBER . Elle représente officiellement le "Sanshin Kan International", créée en 1969 par Tamas WEBER, Soké, 10th Dan IKMA - WKF.

Elle a établi son propre règlement intérieur mais son fonctionnement est aussi lié à celui du "Sanshin Kan International". Elle est composée de membres bénévoles.

Notre école est sous la direction de Kyoshi Thierry LECAILLON, 7th Dan IKMA - WUKO, expert opérationnel, qui pratique les arts martiaux depuis +50 ans. Médaillé de la jeunesse et des sports, Instructeur Fédéral (DIF), il est titulaire de nombreux diplômes Français, Européen et Etranger. Lors de la cérémonie du Hall of FAME à Caldas da Rainha (Portugal), il a été honoré de la Sylver Award.

Notre association, est une école d'arts martiaux pluridisciplinaire.

La mission de Thierry LECAILLON sensei est la transmission de la pratique du « Sanshin-Kan » aux futures générations, en conservant et préservant les techniques contenues dans les katas légués selon les principes de Tamas WEBER Sensei.

Le travail de notre école est basé sur les ondes de choc qui est très important dans notre pratique, nous permettant d’engendrer des dommages importants sous forme d’hémorragie interne par un coup fouetté et pénétrant passant ainsi les barrières naturelles des muscles ou des os. Effectivement, lors des cours, les pratiquants apprennent l’anatomie, la physiologie, la myologie, mais aussi que le corps humain est composé à 70% d'eau et qu'il contient de nombreux éléments liquides (sang, lymphe, liquide céphalorachidien et d'autre...). C'est l'un des plus grand "secret" des coups frappés, l'ATEMI-WAZA avec précision sur les Kyusho (Points vitaux).

En résumé : « décontraction », « précision » et « explosivité » sont l’esprit de l’enseignement de Tamas WEBER. Un Karaté profond, que l’on peut caractériser par une grande finesse dans l’exécution et la rapidité du geste. 

le karaté étudié dans l’école Sanshin-Kan est directement enracinée dans le style Shito-ryu, basé sur l’efficacité explosive de l’impact et la vitesse des déplacements. L’étudiant apprend des principes stratégiques afin de se défendre avec intelligence en utilisant les armes naturelles de son corps. Une grande expérience du combat donne une réelle assise mentale et une grande maîtrise de soi. La pratique passe par le perfectionnement des gestes. Une des frappes favorites en combat de MOTOBU Chōki était le poing du dragon « Nakadaka Ippon Ken » (frappe avec la 1ère articulation du majeur). Nous nous entraînons et étudions les katas et les Bunkai qui font partie du Shito-ryu traditionnel. Nous utilisons des positions relativement hautes avec de solides appuis ancrés dans le sol. Le « kick-shock » au niveau du sol, permet le déclenchement explosif d’une action et augmente la vitesse de déplacement (similaire aux Starting-blocks). La variation de la hauteur des positions et le bref « Kimé (contractions musculaires) » à l’impact, donne de la puissance et de l’aisance dans le combat. Le « double twist » avec l’emploi des hanches (double rotation des hanches) en appliquant une technique, permet d’augmenter la vitesse et la fluidité des mouvements. L’étude de ces fondamentaux, le travail rationnel et pragmatique au sein du Sanshin-kan est et restera une forme traditionnelle du karaté Motobu-ha Shito-ryu. Aller à l’essentiel avec des techniques courtes et directes font partie des caractéristiques du style. En conclusion, le Motobu-Ha Shito-Ryu demande pour être traduit en efficacité, de parfaitement maîtriser les rapports que le corps entretien avec l’esprit.

LES KATAS

Les katas actuels ont évolué et ont subi des modifications liées aux compétitions techniques, qui a pour conséquence de rendre les Katas plus esthétiques et spectaculaire au détriment de la crédibilité des applications (BUNKAI) et surtout la perte des katas originaux.

L’apprentissage des katas du Sanshin-Kan reste axé sur les formes les plus pragmatiques, voire rustiques et n’a subi aucune évolution déviante, ni modifications liées aux obligations des instances fédérales et ainsi prolonger les traditions d'Okinawa, où le KATA est avant tout porteur de messages que le pratiquant décrypte au fur et à mesure de son parcours martial. Chaque Kata est méthodiquement décomposé pour l'apprentissage et accompagné d'interprétations réalistes permettant de mieux en saisir les finalités martiales. A noter également que beaucoup de mouvements de KATAS sont applicables, non seulement en coups frappés (ATEMIS) ou en parades (UKE-WAZA), mais également en « arm locks » (KANSETSU-WAZA), voire strangulations (SHIME-WAZA), constituant de réels secrets d'efficacité que Tamas WEBER révèle avec pédagogie lors de ses enseignements.

Thierry LECAILLON sensei, rappelle que le Karaté Motobu-Ha Shito-Ryu de l’école Sanshin-Kan s'appuie sur le principe du Shin Gi Tai. Ce principe nous enseigne qu'il ne faut pas privilégier l'un ou l'autre des 3 aspects de la pratique, mais qu'il faut les travailler et les améliorer ensemble pour avoir une pratique complète et équilibrée.

Ces 3 aspects sont:

•          SHIN (esprit)

•          GI (technique)

•          TAI (corps)

Les techniques traditionnelles de notre école développent les qualités de force, stabilité, précision et rapidité, ce qui donne au pratiquant l'assurance d'une progression continue et harmonieuse du corps et de l'esprit. C’est pourquoi la pratique du Kata, Kumité et Kihon sont indissociables. On ne peut pas apprendre les postures, les déplacements, les techniques sans le Kihon ; on ne peut savoir si on sait mettre en pratique ses techniques face à un adversaire pour développer le sens du combat, gérer ses peurs sans le kumité ; on ne peut apprendre les réelles richesses du sanshin-kan sans les katas.

Le Sanshin-Kan met à la disposition du pratiquant une gamme très étendue de types de travail, adaptés au niveau de chacun et lui permet de progresser de façon durable jusqu'à un haut niveau.

L’enseignement de l’école « Sanshin-Kan » du style « Motobu-Ha Shito-Ryu » de M° Tamas WEBER est présent dans le Monde entier : Inde, Afrique, Europe, USA…

KUN SHI NO KEN

 "Le poing de l’homme sage"

Mabuni Kenwa

 

Les cours sont réalisés sur la commune de Jacob-Bellecombette

Baby Karaté Kempo ( 3 à 6 ans) : Le Mercredi de 17h15 à 18h00,  salle du Revard

Karaté Enfant (7 à 10 ans) : Le Mercredi de 18h00 à 19h00, salle du Revard

Self-Défense Féminine (dès l'âge de 14 ans) : Le Jeudi de 20h00 à 21h30, salle Chartreuse

Affiches karate 2018 2019   Ffk affiche self defense

                                                                        

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×